A partir de la mi-septembre 1914 et jusqu’en octobre 1918, le Chemin des Dames constitue une ligne de front sur une crête située entre la vallée de l’Aisne au sud et de l’Ailette au nord. Lieu d’affrontements terribles dès 1914, il ne devient un lieu de combats connu de tous qu’à partir de la grande offensive française du général Nivelle au printemps 1917 ; une opération dont l’échec sanglant est un des facteurs déclencheurs des mutineries dans l’armée française en mai et juin 1917. Sur un parcours de 30 kilomètres, de nombreux sites permettent de découvrir et de comprendre l’histoire de ce lieu de mémoire bouleversant.